Jordi Savall

jordi-savallDans l’univers de la musique actuelle, Jordi Savall occupe une place exceptionnelle.

Depuis plus de 30 ans, il fait connaître au monde des merveilles musicales abandonnées dans l’obscurité et l’indifférence : jour après jour, il les lit, les étudie et les interprète, avec sa viole de gambe ou comme chef d’orchestre. C’est un répertoire essentiel rendu à tous les mélomanes curieux et exigeants.

Un instrument, la viole de gambe, d’un raffinement au-delà duquel il n’y a que le silence, a été soustrait aux seuls « happy few » qui le révéraient. Jordi Savall a fondé, en compagnie de Montserrat Figueras, trois ensembles : Hespèrion XXI, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations.
Le monde entier les salue à travers leurs concerts et leurs productions discographiques comme les principaux défenseurs de ces musiques oubliées.

Jordi Savall est l’une des personnalités musicales les plus polyvalentes de sa génération. Concertiste, pédagogue, chercheur et créateur de nouveaux projets musicaux et culturels, il se situe parmi les acteurs essentiels de l’actuelle revalorisation de la musique historique. Sa participation au film d’Alain Corneau Tous les matins du monde (César de la meilleure bande-son), son intense activité de concerts (environ 140 par an), sa discographie (6 enregistrements par an) et la création d’Alia Vox – son propre label d’édition – en 1998 nous prouvent que la musique ancienne n’est en rien élitiste et qu’elle peut intéresser, dans le monde entier, un public chaque fois plus jeune et plus nombreux.

Comme bien des musiciens, Jordi Savall a commencé sa formation à 6 ans au sein d’un chœur d’enfants à Igualada (Barcelone), sa ville natale, la complétant par des études de violoncelle, achevées au Conservatoire de Barcelone en 1964.
En 1965, il commence en autodidacte l’étude de la viole de gambe et de la musique ancienne (Ars Musicæ), et se perfectionnera à partir de 1968 à la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse). En 1973, il succède à son maître August Wenzinger à Bâle, y donne
des cours et des masterclasses.

Au cours de sa carrière, il a enregistré plus de 170 CD, dont le dernier paru chez Alia Vox – son propre label discographique – Mare Nostrum.
Parmi les distinctions et titres qu’il a reçus, mentionnons : Creu deSant Jordi (1990), Médaille d’or des Beaux-Arts (1998), membre d’honneur du Konzerthaus de Vienne (1999), docteur honoris causa de l’Université Catholique de Louvain (2002) et de l’Université de Barcelone (2006), Médaille d’or du Parlement de Catalogne. En 2008, il a été nommé « Ambassadeur de l’Union Européenne pour un dialogue interculturel » et, avec Montserrat Figueras, « Artistes pour la paix » dans le cadre du programme des « Ambassadeurs de bonne volonté » de l’UNESCO. En 2009, il a été nommé «Ambassadeur de la créativité et de l’innovation » par l’Union Européenne ; le Conseil National de la Culture et des Arts de Catalogne lui a décerné le Prix National de la Musique pour sa trajectoire professionnelle et son livre-disque Jérusalem ; il reçoit le Praetorius Musikpreis en Allemagne puis le Prix de la Musique en tant que meilleur interprète soliste pour le disque The Celtic Viol de l’Académie Royale des Arts et des Sciences. En 2011, le livre-disque Dinastia Borgia a été couronné par un Grammy Award dans la catégorie « meilleure interprétation par un petit ensemble » ; il a également été élu « meilleur disque de musique ancienne 2011 » par l’International Classical Music Awards (ICMA). ). L’ICMA a aussi récompensé en 2012 l’album Rameau, l’orchestre de Louis XV.

Jordi Savall est commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres et chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. En 2012, il a reçu le prestigieux Prix musical Léonie Sonning (Danemark).

Top